· 

6 spécialités culinaires à goûter à Francfort !

Que l'on reste quelques heures ou quelques jours dans un lieu, goûter les spécialités culinaires fait partie de l'expérience unique du voyage et permet de s'immerger dans la vie locale.  C'est souvent "le" souvenir que l'on se remémore ! Je vous propose les 6 spécialités incontournables à déguster à Francfort, que vous ne goûterez nulle part ailleurs en Allemagne et vous indique où les déguster, ainsi que leur nom en allemand.

1) les saucisses de Francfort "Frankfurter Würstchen"

saucisses de Francfort

Francfort, son aéroport, ses gratte-ciel, sa vieille-ville, sa cathédrale... et ses saucisses ! Ce n'est pas une légende, nous avons une véritable passion pour les saucisses, et plus précisément pour LA saucisse de Francfort ! Le nom de saucisse de Francfort est une appellation contrôlée en Allemagne. Mais ce nom est souvent utilisé à mauvais escient hors de l'Allemagne. Tout d'abord, qu'est-ce qu'une vraie saucisse de Francfort? C'est une saucisse fine, de couleur marron claire, composée de 100% de viande de porc, finement hâchée et surtout... elle doit être fabriquée à Francfort ou ses alentours, c'est la condition ultime ! On se rend compte avec cette définition que la plupart des saucisses de Francfort vendues hors de l'Allemagne sont donc des "fausses" saucisses de Francfort !

La saucisse de Francfort "Frankfurter Würstchen" est souvent confondue avec la saucisse viennoise "Wiener Würtschen", qui optiquement se ressemblent beaucoup. D'où vient cette confusion ? A Francfort pendant des siècles, il y avait jusqu'à 150 étals de charcutiers dans la vieille-ville, entre la mairie et la cathédrale. Ils n'avaient le droit de travailler à cette époque qu'une seule sorte de viande, la profession étant très réglementée. Début 19ème, un charcutier de Francfort est parti à Vienne et là-bas, il eut droit de mélanger plusieurs sortes de viandes dans sa saucisse qu'il a appelée saucisse de Francfort. Grand succès ! Aujourd'hui l'appellation est contrôlée uniquement en Allemagne, mais pas à l'étranger. Donc à Francfort, si vous voyez la mention "Frankfurter Würtschen", vous pouvez être sûr de déguster des vraies saucisses de Francfort, fabriquées selon la tradition locale. Il y a bien sûr de nombreuses autres sortes de saucisses à goûter à Francfort comme la Bratwurst (saucisse grillée) ou Rindwurst (saucisse de boeuf), mais que l'on trouve ailleurs en Allemagne.

 

Où la déguster ? Dans tous les restaurants, elles figurent sur la carte, et sont mangées par paire, accompagnées de salade de pommes de terre "Kartoffelsalat", de purée, ou de pommes de terres sautées "Bratkartoffeln".

 

Sur le pouce: la saucisse de Francfort est notre en-cas rapide, que l'on mange à toute heure de la journée (oui, oui, vraiment à toute heure !). Dans ce cas, la paire de saucisses est vendue chaude à emporter dans un petit pain rond "Brötchen". Je rajoute un peu de moutarde et de ketchup. Les meilleurs stands pour la manger rapidement: charcuterie familiale Dey dans la nouvelle vieille-ville (maison rouge sur le Hühnermarkt, entre la mairie et la cathédrale) et dans le marché couvert Kleinmarkthalle, également à 5 mn de la cathédrale. (ouvert du lundi au vendredi de 8h à 18h et le samedi de 8h à 16h).

2) la sauce verte "grüne Sosse"

La sauce verte est l'une des spécialités incontournable de la région de Francfort ! C'est une sauce froide, à base de crème, de yaourt, relevée d'une pointe de moutarde, et composée de 7 herbes: la bourrache, le cresson, le cerfeuil, le persil, la pimpinelle, la ciboulette, l'oseille (pas une de plus !). La saison des herbes est d'avril à juin. On la déguste avec des pommes de terre cuites à l'eau, ou des pommes de terres sautées (je préfère cette variante), des oeufs durs ou des escalopes panées "Schnitzel" (dans ce cas, demander un "Frankfurter Schnitzel"). La sauce verte est excellente et très rafraîchissante.  Il est possible d'acheter une botte composée des 7 herbes "7 Kräuter", et de préparer soi-même la sauce.

La sauce verte est aussi une appellation d'origine contrôlée: au moins 70% des herbes doivent pousser dans la région de Francfort (dans le quartier d'Oberrad notamment, le "jardin de Francfort", et il ne doit pas y avoir plus de 30% de chaque herbe (en effet, certaines herbes sont plus chères que d'autres). On ne rigole pas ici avec la tradition !

On adore tellement notre sauce verte ici qu'un "festival de la sauce verte" est organisé chaque année, avec des concours de la meilleure sauce ! En 2019, nous avons essayé de remporter le record de portions de sauce verte consommées en une journées: 232.000, mais nous l'avons raté de peu ! Ce n'est que partie remise. Un monument à la gloire de notre sauce verte est même érigé dans le quartier d'Oberrad à Francfort. Il existe également une association de protection de la sauce verte, qui veille à préserver le savoir-faire local et la tradition.

Beaucoup d'indices laissent à penser que ce sont les Huguenots qui auraient rapporté la sauce verte dans leurs valises lorsqu'ils fuirent les persécutions en France et s'installèrent dans le Nord de la Hesse à la fin du 16ème et au début du 17ème siècle. 

La légende raconte aussi que la mère de Goethe la cuisinait déjà... mais Goethe, qui a cité de nombreux plats qu'il dégustait, n'en a jamais fait mention... A Francfort, la plus ancienne recette de la sauce verte date de 1850. Vous l'avez compris, à Francfort, on voit la vie en vert et la sauce verte n'a pas encore révélé tous ses secrets ! 

 

Où la déguster: dans chaque restaurant de Francfort, c'est un incontournable. Demander une "Frankfurter grüne Sosse", c'est le plat classique végétarien: sauce verte, oeufs durs et pommes de terre cuites à l'eau (pour la version plus légère) ou sautées, ou un "Frankfurter Schnitzel", une escalope panée acompagnée de sauce verte et pommes de terre sautées.

 

Sur le pouce: dans le marché couvert Kleinmarkthalle, vous pouvez acheter des portions de sauce verte prête à manger. Parfois, on y incorpore des oeufs durs coupés en petits morceaux. Elle est si bonne qu'elle se déguste même sans accompagnement !

3) le vin de pommes "Apfelwein"

Apfelwein vin de pommes

Ne l'appelez pas cidre, car sinon vous allez être très surpris ! Je préfère de loin l'appellation vin de pommes. En effet, il n'y a pas de rajout de sucre et les pommes utilisées sont plutôt acides, d'où son goût aigrelet. Il existe à Francfort depuis au moins le 17ème siècle.  À cette époque, cependant, le cidre n'était pas encore considéré comme la boisson traditionnelle de Francfort qu'il est aujourd'hui, mais plutôt comme une simple boisson de tous les jours que les gens modestes laissaient fermenter dans leurs caves. À l'époque, les riches Francfortois préfèraient le bon vin dont les ceps poussent encore aujourd'hui dans la région Rhin-Main. Le vin de pommes est devenu populaire en tant que substitut peu coûteux de cette boisson, surtout dans le sillage du phylloxéra qui se répand en Europe dans la seconde moitié du 19ème siècle. De nombreux vignobles désertés furent utilisés comme vergers à partir de ce moment là. Les pommes sont pressées à froid, le vin de pommes obtenu est alors sucré, "süss". Après quelques jours, il devient "Rauscher" ou frémissant en bouche. Puis il devient "helle Neue", nouveau, puis "Alte" ou ancien.

Les Francfortois boivent le vin de pommes pur mais attention à votre estomac si vous n'êtes pas habitués ! Il est coutume de le couper avec un peu d'eau gazeuse, il est alors "sauer gespritzt", ou bien avec de la limonade, demandez dans ce cas un "süss gespritzter".

Le vin de pommes est servi dans un verre spécial ciselé de losanges, "das Gerippte": cela permet une bien meilleure prise en main au consommateur qui peut avoir les doigt gras avec toutes ces bonnes spécialités. Vous pouvez le commander au verre, ou bien, si vous êtes plusieurs personnes, dans un "Bembel" (la cruche en grès grise et bleue sur la photo) à partager. Plus vous êtes nombreux, plus le Bembel sera gros ! (jusqu'à 12 voire 24 personnes !). Il s'accompagne très bien de toutes les spécialités culinaires présentées dans cet article. Il est très rafraichissant en été et moins calorique que la bière par exemple. En hiver, on le boit chaud.

 

Où le déguster: dans toutes les auberges, restaurants et bars. Les tavernes qui ont une couronne de pin sur leur façade, font eux-même leur vin de pommes. Il est également vendu en bouteille en supermarché.

4) Le petit fromage musical "Handkäs mit Musik"

Ce petit fromage translucide jaune baignant dans une marinade d'huile, de vinaigre, et d'oignons est l'expérience culinaire à ne pas rater à Francfort ! Il est fabriqué à partir de lait caillé, et était à l'origine moulé à la main. Il contient moins de 1% de matière grasse et offre 25 % de protéines ! A l'origine fabriqué à la ferme par et pour les fermiers, il ne fut vendu sur les marchés qu'à partir du 19ème siècle. Mais pourquoi un "fromage musical" ? Car les oignons vont vous faire jouer de la musique... à moins que le nom ne provienne des bouteilles d'huile et de vinaigre que l'on frappait l'une contre l'autre pour préparer la marinade, et cela faisait de la musique.

Pour le manger comme un Francfortois: utilisez uniquement votre couteau, et mangez-le sur les longues tranches de pain gris beurré, accompagné de vin de pommes Apfelwein !

 

Où le déguster: partout à Francfort !

5) Les petits gâteaux "Bethmännchen"

Ces petits gâteaux ronds dégustés uniquement à Francfort sont faits de pâte d'amande, eau de rose, sucre glace et ils sont surmontés de 3 demi-amandes. Leur nom signifie "petit Bethmann" et vient de la célèbre famille de banquiers Bethmann. Ils ont été inventés par un pâtissier parisien, Jean Jacques Gautenier, qui travaillait à Francfort au service des Bethmann en 1838 ! La légende raconte qu'à l'origine, ces gâteaux étaient couronnés de 4 demi-amandes qui symbolisaient les 4 fils de la famille, puis après la mort de l'un d'eux, on a enlevé une demi-amande. C'est la recette revisitée des gâteaux de pâte d'amande "Brenten" qui existaient depuis le Moyen-Age, dégustés principalement à Noël, de forme rectangulaire, et qui ravissaient les papilles de Goethe.

 

Où les déguster: pâtisserie Graff (marché couvert Kleinmarkthalle), confiserie Condit Couture (Maison Wertheim place Römerberg à côté de la passerelle en fer Eisenersteg). Les Bethmännchen sont vendus à emporter, pratique pour rapporter un souvenir typiquement francfortois.

6) La couronne de Francfort "Frankfurter Kranz"

Le Frankfurter Kranz est un gâteau à la crême au beurre en forme d'anneau. Il se compose de plusieurs couches de pâte sablée, viennoise ou génoise, et est rempli et tartiné de crême au beurre (et non de margarine !) et saupoudré de nougatine. Cette couronne commémore la couronne des empereurs du Saint Empire Romain Germanique, élus et couronnés à Francfort. Les cerises symbolisent les rubis de la couronne. Il a été créé au 18è siècle. Il offre presque 320 calories pour 100 grammes, mais c'est le minimum pour une couronne impériale ! Dégustez une part généreuse comme les Francfortois pendant l'incontournable "Kaffee-Kuchen", le "gâteau-café" c'est-à-dire l'après-midi, accompagné d'un café et en bonne compagnie.

 

Où la déguster: pâtisserie Huck au marché couvert Kleinmarkthalle, ou dans les excellents cafés de la vieille-ville comme le Tachelesz ou le Frankfurter Salon par exemple.

Quelle est votre spécialité préférée ? Pour ma part, je les aime toutes, avec une mention spéciale pour le "Handkäs" ! Bon appétit !

 

Votre Guide, Camille.

Écrire commentaire

Commentaires: 15
  • #1

    Nicole NDB (jeudi, 14 mai 2020 19:34)

    Super ! En découvrant la ville de Francfort, je suis sûre de bien manger !
    merci pour cet instant culinaire .




  • #2

    Kim Nguyên (jeudi, 14 mai 2020 20:02)

    Tout à fait d'accord.

  • #3

    Ségolène (mardi, 19 mai 2020 18:07)

    Très intéressant ! Je ne connaissais pas l'origine de toutes ces spécialités. Et je n'ai pas encore tout goûté. Une raison de plus de revenir à Francfort.

  • #4

    Sabine (mardi, 19 mai 2020 18:44)

    Merci, Camille!!!

    Je te remercie chaleureusement pour cet article. Les saucisses de Francfort, sont les meilleures.
    J'ai vu dans un supermarché à Paris, 'saucisses de Francfort' et c'était que horrible.

    Français- chers amis - venez à Francfort si vite si possible!!!. Camille va vous faire déguster les vraies saucisses!!! Et les autres spécialités des Francfort.

    N'hésitez pas de faire une visite guidée à Francfort. C'est parfait.

    Sabine

  • #5

    Alice (mardi, 19 mai 2020 20:06)

    Article tres appétissant et instructif a la fois au top comme d habitude !!! Bravo Camille encore un plus pour ton blog et tes visites �

  • #6

    Pauline (mardi, 19 mai 2020 20:09)

    Merci Camille pour ces chouettes informations ! Très intéressante, l’histoire de cette saucisse viennoise qu on appelle à tort “de Francfort”!

  • #7

    Véronique (mardi, 19 mai 2020 21:06)

    Merci pour cette évasion culinaire...riche en anecdotes et mettant si finement les papilles en éveil!
    Parmi les recettes proposées, j'ai un penchant pour le Petit fromage musical et la Couronne de Francfort....

  • #8

    Anne-Marie (mardi, 19 mai 2020 22:49)

    Vraiment tu as fait fort avec ces 6 spécialités ! Les explications sont excellentes et pour ma part j'ai un petit faible pour la grüne Sauce !

  • #9

    Mel (mercredi, 20 mai 2020 05:17)

    Je ne connaissais pas le petit fromage musical ! on en partage un à ma prochaine visite :)

  • #10

    Peter (mercredi, 20 mai 2020 10:20)

    Umfangreiche Übersicht! Auf Frz. kingt es noch leckerer ;-) Jetzt sind die Restaurants nach der Coronakrise wieder auf und wir können wieder die Spezialitäten genießen und die Restaurants unterstützen!

  • #11

    Véronique (mercredi, 20 mai 2020 10:58)

    Très instructif! J‘ai appris des tas de choses... et ’l‘envie de déguster ces spécialités!! Merci Camille!

  • #12

    Any Bres (mercredi, 20 mai 2020 12:18)

    J ai goûté la saucisse et la sauce verte ,le reste non , mais j ai bien d y touché .

  • #13

    POREZ MARIE-CLAUDE (mercredi, 20 mai 2020 17:02)

    Bravo Camille pour toutes tes recettes alléchantes!
    Tout semble appétissant!
    Pour une dégustation future...
    Bisous
    Marie-Claude

  • #14

    Alice L. (dimanche, 24 mai 2020 14:25)

    Je ne mangerai plus jamais la saucisse de Francfort de la même manière !! Et surtout je ferai plus attention à manger une "vraie" saucisse de Francfort !
    Faudra vraiment que je goûte le Handkäs un jour !
    Merci pour toute l'Histoire autour de ces spécialités !!!

  • #15

    Martine knauth (jeudi, 13 août 2020 19:00)

    Bravo Camille
    C'est super!
    Même si on pense connaître bien la ville!
    Biz

Camille Alcaraz

Email: balades.a.francfort@gmail.com

Tel: 0049 (0) 1 78 50 86 745